Une révolution est dans l’air…

Mar 15 2017

Une révolution est dans l’air…

Le gouvernement a annoncé jeudi 9 mars les résultats de la première session de l’appel d’offre CRE 4 pour les projets photovoltaïques au sol et les ombrières de parking pour un volume total de 500 MW Prévu au départ pour 450 MW de projets, ce sont finalement 79 lauréats qui ont été retenus totalisant 535 MW.

Deux faits notables.

1er : la célérité du gouvernement : moins de 5 semaines séparent la publication des résultats (9 mars) de la clôture de la remise des offres (2 février). Du jamais vu ! Peut-être faut-il y voir les critiques récurrentes sur la lenteur proverbiale de l’administration française vis-à-vis de son homologue allemande ; plus sûrement un effet (bénéfique) de la campagne électorale en cours…

2ème : tarifs incroyablement bas. Pour les centrales au sol entre 5 et 17 MWc = 62.5 €/MWh, celles entre 500 kWc et 5 MWc = 68.1 €/MWh et ombrières > 500 kWc = 105.6 €/MWh.

Pour les centrales au sol, au niveau de tension où elles injectent et compte tenu du coût de transport, ce tarif est comparable au prix du marché de gros. Il est en tout cas très largement inférieur au prix de revient de l’EPR – « deux fois » selon le journaliste du Figaro spécialiste des questions d’énergie et peu coupable d’indulgence à l’égard de notre filière. C’est dire ! Lire l’article complet

Cette tendance devrait s’accentuer à mesure de la baisse programmée des équipements PV (modules, onduleurs…) – les fabricants européens tablent sur des prix de modules stabilisés à moins 30 c€/Wc dans 10 ans et des prix d’onduleurs à moins de 4 c€/Wc. Il n’est par contre pas prévu d’inversion de la courbe des chaudières nucléaires…

Une révolution vous dis-je.

Pierre-Emmanuel Martin, Président TERRE ET LAC

Share Post